Auteur Sujet: A vos plumes  (Lu 9752 fois)

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« le: 20/02/05 21:56 »
voila le début d'une nouvelle que j'ai toujours pas fini :o

Citer

[Messagerie de Dora Wild]
 
« Maman, c’est Laura ! C’était juste pour te prévenir que je rentrerais plus tard ce soir… »
(Elle va sûrement se faire du mauvais sang.)
 
Dora Wild, c’est ma mère, enfin c’est elle qui m’a adoptée. Elle me l’a omis pendant plusieurs années. Mais mes traits de brune méditerranéenne en contraste avec sa longue chevelure blonde et ses yeux bleus d’anglo-saxonne trahissaient ce lourd secret.
Enfant très calme et beaucoup plus mature que ceux de mon age, je devinais que mes questions au sujet de ma naissance allaient affliger ma mère adoptive.
Elle racontait aux gens  qu’elle m’avait trouvé devant l’église, abandonnée.
Déjà toute petite j’entendais ses pensées et  je savais que ces propos étaient faux. Mais elle le disait pour me protéger.
A l’époque, je ne me rendais pas compte de ma différence. Ce n’est que le 7 février 1994 : le jour de la fermeture de l’institut privé de recherche génétique (MG-SPI) pour cause d’expériences illégales sur cobayes humains ; que les choses ont basculé : ce bruit sourd qui m’avait toujours accompagné tout au long de ma vie s’interrompu pendant quelques instants. A partir de là, ce bruit ne pouvait être autre chose, selon moi, que le battement de cœur de ma mère biologique avec qui j’aurais créer un lien télépathique.

 
 


Dés lors je me suis intéressée au paranormal et aux sciences occultes dans l’espoir de retrouver un jour ma vraie mère. J’ai appris à me servir de ma télépathie et découvert d’autres dons comme la télékinésie…il me reste encore beaucoup de chose à apprendre.
 
J’étais loin de me douter de la découverte qui m’attendait le jour de mes 21 ans. Dora pour une fois ne m’avait pas préparé une grande fête. Mais elle tenait sous son bras un cadeau mystérieux dans un carton poussiéreux qu’elle venait certainement de sortir de la cave. Un pas m’a suffit pour voir que c’était de mon passé et de mes racines qu’il s’agissait. Maman avait enfin eu le courage de me rendre mon histoire.
L’excitation m’a fait sauter sur le carton rempli de dossiers médicaux au nom de Susanna Mano.


Elle faisait partie des volontaires pour le projet évolution de  l’MG-SPI . Selon Dora, ancienne infirmière de l’institut, le projet consistait à injecter une enzyme qui favoriserait les mutations génétiques.
 
 
Des rapports psychologiques et des bilans de son état de santé étaient faits tout les jours. Son internement dans l’MG-SPI a duré 7 ans, avec, ceci dit, une interruption au cours de la deuxième année.
Après m’être penchée plus particulièrement sur cet intervalle de temps disparu, j’apprends  que Susanna s’est échappée  du centre de novembre 1978 à janvier de l’année suivante et d’après un rapport du psychiatre Cabamdo :  
« … [Elle était] tellement dépendante du traitement qu’elle est revenue de son plein gré. Une autre fuite de sa part pas n’ [était] plus à craindre. Il n’ [était] donc pas nécessaire d’exercer une plus haute surveillance à son égard. »
Tandis que les bilans du docteur Cabambo rassuraient le directeur de l’institut, les analyses de sang de Susanne préoccupaient les chercheurs. En effet les variations de son taux d’hormones antéhypophysaires et ovariennes étaient en total décalage avec les autres cobayes.

 
 
 

Les médecins préconisèrent un scanner et une échographie afin de vérifier un éventuel effet indésirable sur l’organisme de la patiente. Aucun problème, bien au contraire l’apparition, sur l’échographe de deux embryons en pleine nidation dans la dentelle utérine de Susanna, faisait le bonheur de chaque scientifique présent.
En effet des phénomènes inconnus se produisirent. Autour de chacun des embryons  s’organisa une muqueuse. La formation d’un second utérus, qui recueillait le deuxième enfant, et d’un muscle utérin entre les appareils gestatoires, auraient permis un meilleur apport en nutriments ainsi qu’en oxygène et favorisé un futur accouchement.

 

 
Le 9 mai 1979, arriva ce que l’équipe médicale n’aurait jamais imaginé. L’état de dépendance de Melle Mano était tel, qu’elle ne pu résister à l’envie de dérober un flacon de l’enzyme à « évolution ». L’injection provoqua un choc physiologique, perturba le calme utérin et déclencha des contractions. Alors que la grossesse n’en était qu’au cinquième mois, les médecins mirent au monde un petit garçon assez résistant pour survivre. L’autre fœtus était beaucoup moins fort et sa naissance en aurait été fatale si les médecins n’auraient pas réussi à stopper l’accouchement. Cette méthode thérapeutique, combiné au effet de l’enzyme, a complètement chamboulé le cycle de croissance du second fœtus. Et tandis que l’overdose fit entrer Susanna dans le coma, des machines ont maintenu en vie son corps et celui de son enfant pendant quatre ans.

Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne indochine

  • Hero Member
  • Messages: 1230
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #1 le: 22/02/05 15:03 »
j'aurais bien continué mais le sujet ne m'inspire pas des masses :/
je laisse place a ceux qui auront des idées:)

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #2 le: 22/02/05 15:21 »
lool spa pour continuer c'est une nouvelle que j'ai commencer, vous pouvez mettre n'importe koi de ce que vous avez pu écrire icite :o
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne indochine

  • Hero Member
  • Messages: 1230
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #3 le: 22/02/05 15:58 »
ah :d
je croyais que c'était a continuer :d :lol:

Hors ligne indochine

  • Hero Member
  • Messages: 1230
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #4 le: 22/02/05 16:00 »
puisqu'il faut mettre nos oeuvres :

Le baiser

Ce jour là tu étais derrière moi, tu ne me voyais pas,
Lentement tu as posé ton nez sur ma nuque, tendrement,
J'ai senti ton souffle ralentir, mon coeur s'accelerer,
Et j'ai fermé les yeux, comme pour retenir cet instant.

Tes mains ont glissé au ralenti le long de mes bras dénudés,
Pour venir se poser sur ma taille et finir par m'envelopper.
La chaleur de ton corps tout contre moi,
Une sensation indubitable, je l'ai laissé m'envahir.

Puis c'est tes lèvres que tu as laissé glisser jusqu'à ma nuque,
Juste les laisser m'effleurer, juste un peu,
Dans ce silence il n'y a plus eu que le bruit de mon coeur qui battait,
Et nos deux souffles encore si loin l'un de l'autre.

Tu as laissé venir ta main jusqu'à mon menton,
Et tout en douceur tu l'as attrapé pour le faire pivoter jusqu'à toi,
Je t'ai laissé faire sans dire un mot, en gardant mes yeux fermés,
Et j'ai senti tes lèvres sur les miennes.

Le temps s'est arrêté pendant que tu m'as embrassé,
Je n'ai plus senti que tes mains sur mon dos,
Tes lèvres sur les miennes, si douces et agréables,
Et ton souffle qui se mêlait au mien, encore et toujours.

Lorsque nos lèvres se sont écartées,
Et que doucement j'ai fini par ouvrir mes yeux,
Tu as pris ma main dans la tienne,
Et tu as du voir les étoiles qui étaient dans mes yeux.

Hors ligne eyleha08

  • PSX2 tir
  • Full Member
  • Messages: 239
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #5 le: 03/03/05 17:34 »
Fille venant de l'incconu
Que la socièté à mise à nue
A l'aube de ses quinzes ans
Charlie rêve du prince charmant

Dans un grand cimetière
Où elle a fait sa tannière
Entre les tombes abandonnées
Charlie ne cesse de danser

Petite brune désinvolte
Née dans un monde effroyable
Charly hurle sa revolte
Pour oublier sa vie pittoyable

Destruction du virus
Pour une heure en plus
Pour une larme en moins
Dans cette vie de chien

Sans un bruit, tel une ombre
Elle s'enfonce dans la nuit sombre
Sous la lumière du reverbère
Son petit corps git à terre

Face à  destin trop eceurant
Elle revait d'amour simplement
N'en pouvant plus d'etre délaissée
Charlie a finir par se suicider

Destruction du virus
pour une heure en moins
Pour une larme en plus
dans cette vie de chien

Petite brune désinvolte
Que la socièté a mise à nue
A l'aube des ses quinzes ans
Charlie n'est plus à présent

Dans un grand cimetière
où elle avait fait sa tannière
Entre les tombes abandonnées
Charlie repose pour l'éternité


 :( j'avais écrit ça quand j'étais plus jeune mais franchement, je trouve ça nul maintenant!
LibArez les nains de jardins!Rebellez vous mes frAres nous avons une bataille pour la libertA A gagner!Nous sommes le monde de demain, ne l'oublions jamais!!! A chacune de nos dAcisions, de nos choix nous faisons une partie du futur! C'est une / films d'horreurs peche voitures / C'est o lit kon est le meiux!

Hors ligne KLeMiX

  • Full Member
  • Messages: 182
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #6 le: 07/03/05 23:49 »
Je suis pas contre une petite plume :o

Hors ligne indochine

  • Hero Member
  • Messages: 1230
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #7 le: 30/03/05 14:41 »
:d

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #8 le: 08/06/05 17:50 »
aller je vous fais part de mes tits poemes :p

Le premier date de quelques temps le début je le trouve pas génial  
 
 
Comment faire avec tant d'amour à partager    
et si peu de gens a qui le donner.  
Sans espoir,  
Rien de leur parts.  
M'évadant de la Terre  
En chantant des prières,  
J'ai promis de ne pas partir  
Mais pourtant j'ai envie de fuir.  
Mon âme livide,  
Mon coeur se vide.  
Exaspérée par peur d'avoir qq douleurs  
Je m'entoure d'une cruelle solitude  
Qui m'enferme toujours plus dans l'incertitude:  
Une isolation brutale  
D'une incompréhension totale.  
Ainsi mon silence devient armure  
Contre toutes éclaboussures  
Et on ne peut voir, dans mes yeux,  
Que les souvenirs désastreux  
D'une enfant abattue  
Par des rêves déchus:  
Une vie sans appel,  
Une mort éternelle.
 
 
Celui-ci est court et c pas vraiment un poème
 
 
Mes douleurs s'installent et s'aggravent au gré de tes humeurs.  
Je suis seule face à tes longs silences et muettement torturée par leurs paroles blessantes. Déséquilibrée sans toi je retrouve cette lassitude d'adolescente et ces sanglots d'enfants que tu n'aimes pas voir. Ma maladie empire puisque je ne peux trahir mon amour, j'étouffe dans cette crise et meurs a grandes larmes:  
 Je pleure le Mal de ton absence
 
 
Voila le troisième :
 
Comme la lumière qui illumine le croyant,  
Je suis pénétrée par une douloureuse pluie,  
Où d'obscures souvenirs se mêlent a mon sang.  
Je deviens alors étrangère a mon esprit;  
Habitée par une colère qui agite mes entrailles  
Au point de m'en donner d'immondes nausées  
Je livre une cruelle bataille.  
Mais cette haine de moi prolifère et déchaîne mes pensées,  
Mes sensations et mes sentiments en deviennent imprécis:  
Je ne sais plus ce que je suis  
Ni ceux que j'aime.  
Mon âme reste étrangement dépendante à ce doux désespoir  
Et finit par se noyer dans les profonds ténèbres de ma mémoire
 
 
Et le dernier :
 
J’entends courir les voix du monde  
Sans que ne gronde  
Aucun sourire.  
Et de funestes souvenirs  
Empestent ma conscience,  
Tout meurt dans cette affreuse danse.  
Des bruits trottent dans ma vie  
Pour que mon esprit ne devienne que soucis :  
Un doux délire d’ivresse  
Me renvoie à ma tristesse.  
Mes immondes songes reviennent envahir mon corps :  
Déformée par ce sort,  
Ecrasée par les mots  
Je lutte à travers mes propres crocs.  
Je souffre d’un mal inconnu  
Celui de vivre sachant que je n’ai déjà que trop vécu.
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #9 le: 08/06/05 18:20 »
Combien de temps me faudra-t-il ?
Une heure, un mois, peut-etre un an ?
Rien que pour dire, est-ce bien utile ?
La vérité, mes sentiments... ?
Y'a des choses que l'on n'explique pas,
-
Des choses que la raison ignore...
On les assume ou les endort,
Là je le crie à haute voix :
Laura je t'aime, je n'aime que toi !

Hors ligne choupinettelover

  • Alectricienne dans le btp
  • Full Member
  • Messages: 207
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #10 le: 08/06/05 21:21 »
quelle blague trop nul...
A trop vouloir se protAger on en fini par devenir ce que l'on redoute le plus difficile sera la suite du parcours mais le jeu en vaut la chandelle / livre, jeux vidAos, films, animes et mangas. / L'art de rester zen...

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #11 le: 08/06/05 23:13 »
Combien de temps me faudra-t-il ?
Une heure, un mois, peut-etre un an ?
Rien que pour dire, est-ce bien utile ?
La vérité, mes sentiments... ?
Y'a des choses que l'on n'explique pas,
Des choses que la raison ignore...
On les assume ou les endort,
Là je le crie à haute voix :
Laura je t'aime, je n'aime que toi !
c'est qui ta Laura?!
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #12 le: 08/06/05 23:18 »
edited [:dawn:3]

Hors ligne Grosmoc

  • Condyluriens
  • Hero Member
  • Messages: 19455
  • Va Chier.
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #13 le: 08/06/05 23:19 »
HAN quelle déclaration !!! :D

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #14 le: 08/06/05 23:20 »
edited [:dawn:3]

 :lol: mais qu'est ce qu'il nous arrive  :love:
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #15 le: 08/06/05 23:22 »
:lol: mais qu'est ce qu'il nous arrive  :love:


fiente ça te fait rire ?  [:xvi ames:5]

y va m'entendre ce Hitch  :fou:
expert en séduction, mon cul oué  :o

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #16 le: 08/06/05 23:25 »
et sinon on se connait?!











parce que ça peut toujours s'arranger hein!!















t'es prés a être père?!
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #17 le: 08/06/05 23:29 »
et sinon on se connait?!


pas encore  [:xvi ames:1]


parce que ça peut toujours s'arranger hein!!


t* s*** ? [:bresse:3]


t'es prés a être père?!

une 2eme fois ?
j'ai déja fait père avec une fille qui s'appelle Laura
père avec une mère qui s'appelle Laura, j'me laisserais bien tenter  [:diesel:1]

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #18 le: 08/06/05 23:31 »
pas encore  [:xvi ames:1]

t* s*** ? [:bresse:3]

une 2eme fois ?
j'ai déja fait père avec une fille qui s'appelle Laura
père avec une mère qui s'appelle Laura, j'me laisserais bien tenter  [:diesel:1]
han tas une fille qui a le même prénom que moi :love:
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #19 le: 08/06/05 23:32 »
euuuh... non  :non:
c'est toi qui as le même prénom qu'elle, en fait  [:blabla - divers ]

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #20 le: 08/06/05 23:46 »
han elle est plus vieille que moi?! :o
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #21 le: 08/06/05 23:48 »
non  [:babygirl77:1]
ou alors t'es vraiment précoce  [:chupa:1]

mais je la connais depuis plus longtemps que toi  [:chupa]
(d'ailleurs je te connais pas :spamafote: )

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #22 le: 15/06/05 18:46 »
Dans le cadre de l'opération "un poème pour conclure", voici ma deuxième tentative :D

Mon coeur est depuis peu l'otage de ton être.
Avec un mot, une phrase, tu commandes mon humeur !
Ne crois pas que cela soit de gaieté de coeur...
D'ailleurs si je pouvais, je choisirais peut-être,
Juste pour ma fierté, de ne plus me soumettre.
Unique est chaque instant que tu daignes m'offrir,
La vie est ainsi faite, je ne fais que souffrir,
Alors que je devrais jouir de te connaitre.

[:dawa]

(tous les commentaires sont les bienvenus, meme pour insultes  [:bernard-henri levy] )

Hors ligne mandjula

  • Hero Member
  • Messages: 725
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #23 le: 15/06/05 23:45 »
c'est mignon comme tout  [:alyssa -:4]
Vous vous etes surpassé maitre [:alf06:1]

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #24 le: 16/06/05 10:58 »
A ton tour maintenant  [:bernard-henri levy]

Hors ligne Grosmoc

  • Condyluriens
  • Hero Member
  • Messages: 19455
  • Va Chier.
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #25 le: 16/06/05 18:37 »
Crève
La
Dalle



cay bon? [:niclea]

Hors ligne XVI Ames

  • Hero Member
  • Messages: 1704
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #26 le: 16/06/05 20:24 »
ça rime pas  [:blabla - divers ]

mais bon c'est quand tu veux, quoi [:bitman]

Hors ligne curly-doll

  • Acole archi d'intArieur
  • Hero Member
  • Messages: 2220
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #27 le: 27/08/05 18:05 »
Le cheval.


Je suis ta monture,ôh, bel attelage.
Combien, d'obstacles,n'ai-je donc pas déjà franchis à mon age.
Je te hisse, gravis chemins indéfinis pour toi,
Car j'ai choisi et j'essai de t'élever avec moi.
Ma force et ma fougue impressionnent et font peur.
Même sous ton poid, toute cette lourdeur,
Je semble fière,
Belle et légère.
Mais c'est sans savoir,
A mon grand desespoir,
Que les mots crachés par ta bouche
douloureusement sur mon coeur se couchent.
Comme les coups de fouet passent
Sur ma sensible cuirasse.
Je sens alors le mors qui glisse de mes lèvres,
Et, dans ma gorge étroite s'engouffre.
Oh, toi qui étouffe mon âme,
Je ne suis finalement qu'une femme.
Dont les grandes oeilères couvrent
Chaque voie que tu ouvres
Pour me faire fuir
Et me voir partir.
Cycle sans fin! / dessin, chanson / Vin Rouge

Hors ligne magellan

  • Informaticien
  • Jr. Member
  • Messages: 66
    • Voir le profil
    • http://jefaispeuralafoule.blogspot.com
A vos plumes
« Réponse #28 le: 12/09/05 13:24 »
Elle s'éveille la chambre est blanche,
Les blouses cavalent dans tous les sens.
Elle sent comme une douleur, c'est la hanche.
alors elle se rappelle, ça n'a pas de sens...

(Refrain)
Poings fermés, yeux violets,
Amour blessé, souvenirs violés,
Tu subis encore et tu pleures,
Mais attention à la dernière heure.

On lui parle d'aller porter plainte,
Il mériterait de finir derrière les barreaux.
Les médecins ne connaissent pas cette sainte,
qui protège ses enfants contre ce bourreau...

(Au refrain)

Le petit matin se lève blâfard et glacé,
elle serre entre ses doigts une tasse thé.
Devoir rentrer et subir le fou carnassier,
Peut être qu'à présent elle en a assez...

(au refrain)

Elle ferme la porte, se rhabille lentement.
On lui demande qu'allez vous faire à présent?
Alors en se forçant à sourire elle leur ment:
"Je vais retourner aimer le père de mes enfants"...

(au refrain)

Vous qui laissez les femmes se faire battre,
Observez le regard de ce femmes qui subissent.
Elles ont en elle la force de subir de combattre,
Pour que leurs enfants n'aient pas à souffrir...

(au refrain)

C'est si simple de détourner le regard,
De faire mine de s'intéresser autour d'une table,
Alors que bien trop souvent il est trop tard.
Les tombes ne sont pas comme vous, trop affables...
L'ivresse des sens face à l'ivraie d'essence ...

Hors ligne sigeanie

  • Hero Member
  • Messages: 29189
    • Voir le profil
A vos plumes
« Réponse #29 le: 12/09/05 14:28 »
moi je v quitter ce topic sinon je v tomber amoureuse :o